TÉLÉCHARGER LIVRE KHALED NEZZAR GRATUITEMENT


Lien de téléchargement: Nezzar_Khaled_-_Algerie_Le_Sultanat_de_Bouteflika. zip. Note de l'éditeur Pourquoi ce livre? Transbordeurs, notre. Ebooks télécharger gratuitement epub Algérie: Journal de guerre () PDF by Khaled Nezzar. Khaled Nezzar. Le Général Khaled NEZZAR a été chef. Téléchargez gratuitement ebooks Algérie: Journal de guerre () PDF by Khaled Nezzar. Khaled Nezzar. Le Général Khaled NEZZAR a été chef d'état-major de l'armée algérienne Bibliothèque Télécharger des livres gratuits. Télécharger les formats: epub, ibooks, azw, pdf, mobi, lit, fb2, odf, chm.

Nom: LIVRE KHALED NEZZAR GRATUITEMENT
Format:Fichier D’archive (Livre)
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:32.83 MB

TÉLÉCHARGER LIVRE KHALED NEZZAR GRATUITEMENT

Nous avions continué à travailler dans le strict respect des institutions. Après lui avoir. Ce à quoi le président répondit: Quand la troïka apprit la décision, elle passa la nuit au palais du gouvernement à se lamenter. Le président avait décidé de le nommer comme chef du gouvernement. Nous lui annonçâmes la nouvelle en ajoutant que le président, attendait son coup de fil. Il nous dit alors:

Tous les médias algériens et nombre de médias arabes ou occidentaux s'en sont fait l'écho révélateur, l'Algérie n'en finit plus de commenter. Téléchargement de livres gratuits en pdf Algérie, le Sultanat de Bouteflika PDF by Khaled Nezzar. Khaled Nezzar. Tous les médias algériens et nombre de. Livres gratuits à télécharger à partir de livres Google Algérie: Journal de guerre ( ) by Khaled Nezzar PDF Khaled Nezzar. Le Général.

Excédé, je leur répondis: La rencontre fut organisée au siège du ministère de la Défense.

Il termina son intervention par une digression sur les relations internationales qui, à la limite, ne nous concernaient même pas. Après un silence lourd de sens, je pris la parole en ma qualité de ministre de la Défense pour dire au président que les officiers étaient très inquiets de la situation qui prévalait.

Le général Abdelhamid Djouadi prit la parole après moi et soutint que les islamistes ne pouvaient que représenter une menace certaine pour le pays. Quand nous lui demandâmes qui on pouvait leur proposer en échange, il répondit sans hésiter: Toujours au sujet de la nomination de Chadli à la succession, quelques jours avant la mort de Boumediene, je fus convoqué par le chef de région, le lieutenant-colonel Salim Saâdi, suite à une réunion des officiers de la région, qui me chargea de me rendre à Alger et de prendre contact avec.

Kasdi Merbah, chef de la Sécurité militaire. Kasdi Merbah me répondit en personne.

Je lui réitérai le but de ma présence à Alger. Devant mon insistance à le voir dès son retour, je lui précisai que je me suis déplacé uniquement pour cela. Il esquiva ma proposition. Il me répondit aussitôt: Allusion faite au choix porté sur Chadli.

📂 Téléchargement de livres gratuits en pdf Algérie, le Sultanat de Bouteflika PDF by Khaled Nezzar

Le panurgisme apparut en Algérie avec la multiplication des qamis, des hidjab et des barbes naissantes. Les déclarations de certaines organisations et partis politiques appelaient à refuser le second tour.

La presse rendait un écho négatif des élections. Des représentants de partis politiques ainsi que des personnalités venaient nombreux nous faire part de leur profonde inquiétude.

Des mesures pratiques, politiques et militaires avaient été envisagées. Aussi la démission du président Chadli nous a évité de recourir à ces mesures extrêmes.

Je fus impressionné par Brahim Chibout qui, prenant la parole, fondit en, larmes et ne put aller au bout de son exposé. Ali Haroun, en homme résolu, tint ces propos: Nous devons, à tout prix, éviter au pays de tomber dans un obscurantisme moyenâgeux et la dictature théocratique!

La fameuse lettre de démission de Chadli lue à la télévision le soir-même fut rédigée par le général Touati et Ali Haroun.

Khaled Nezzar Algérie, Le Sultanat De Bouteflika

Le Conseil constatant la vacance du pouvoir remit les rênes du pays au Conseil de sécurité présidé par le chef du gouvernement, en présence notamment du président de la Cour suprême, M. Benkhelil et moi-même, ministre de la Défense nationale. Assistait aussi Ali Haroun eu égard à sa participation active au règlement de la crise et sa qualité de juriste.

Mohamed Boudiaf nie contacta à ce moment précis. Ali Haroun qui venait de recevoir son appel, me passa le téléphone. Boudiaf me dit: Devant mon insistance, il me répondit: Le général Tewfik est un officier loyal travaillant sans relâche, à la fibre patriotique aiguisée.

Les deux acolytes furent interpellés pour avoir appelé à la désobéissance militaire outre leur action subversive continue. Le FIS fut dissout conformément aux lois de la République. Nous nous quittâmes sur ses entrefaites. Je rencontrais ainsi pour la première fois Aït Ahmed que je trouvais affable et respectueux des institutions. La seconde fois que je le revis, ce fut le soir de la démission de Chadli. Je voulais à tout prix faire participer cet homme historique au règlement de la crise.

Mais en vain. Ben Bella fut très correct et me tint les propos suivants: Les séquelles de la maladie commençaient à apparaître. Le devoir faisait que nous nous étions engagés, mes compagnons et moi, dans une entreprise telle que je ne pris pas conscience de ma situation familiale très précaire. Je venais de perdre ma femme, et mes enfants étaient tous adolescents.

Des amis connaissant ma situation, avaient décidé de les prendre en charge. Je suis intervenu dans la presse nationale, dans un article relatant cette période difficile de notre Histoire, lequel article a paru sous le titre Devoir et vérités.

Nous avions pris la décision de ne pas aller au deuxième tour dès les premiers jours qui suivirent le premier.

La vacance du pouvoir était consommée. La crise fut amplifiée et aggravée par plusieurs facteurs. Les dénonciations tardives et sélectives de maux dont ils ont eux-mêmes abusés ne semblent pas avoir trompé grand monde. Contrairement aux idées répandues, le 5 Octobre ne fut ni un événement spontané ni une recherche de liberté et de démocratie. Une marche fut prévue et organisée initialement vers le siège du ministère de la Défense nationale. En fait, aucune de leurs doléances ne se rapporta au djihad en Irak.

Cet aspect folklorique fut souligné comme tel par le ministre de la Défense nationale et classé tout à fait négligeable en comparaison des enjeux du moment. Moins de trois ans après Octobre , la situation comme prévu, empira en dépit des recommandations maintes fois répétées. Le paroxysme fut atteint le 4 juin au soir. Ce fut le cas le 5 juin Le nouveau chef du gouvernement, en dépit de ses louables efforts pour favoriser une relance du processus démocratique, ne put assurer un scrutin électoral libre et honnête comme promis, et pour cause!

Ces résultats stupéfiants rendaient encore plus précaire le processus démocratique dénoncé de plus belle par les représentants du FIS avant et après le premier tour, par ses fameux slogans: Telle fut la perception des conséquences de ce scrutin par une partie de la société civile. Les unes croyaient venu le moment de réparer des infortunes subies jusque-là, les autres craignant à tort ou à raison pour leurs bien , leurs libertés et jusque leur vie même. Sitôt les résultats du premier tour connus, une réunion regroupant les autorités militaires du pays se tain à Aïn-Naâdja pour une appréciation de la situation.

Ce ne sont là que des assertions gratuites. Après le premier tour, le ministre de la Défense nationale eut quatre entrevues avec le président de la République. La première eut lieu le samedi 28 décembre.

La deuxième, tenue à Ain Naâdja intervint après la réunion des cadres. La date fut arrêtée pour le samedi il janvier au journal télévisé de 20 h. Ces conclusions se résumaient approximativement ainsi:. La quatrième entrevue, qui a eu lieu en présence du commandant de la 1re Région militaire qui, comme moi, était de ses anciens compagnons, fut provoquée par le désir du Président Chadli de rapprocher la date de publication de sa démission. Il se refusa là encore à envisager toute adresse au peuple mais se rendit à nos arguments pour le maintien de la date du 11 janvier.

Ceci devait se faire sous les caméras de la télévision et en présence du Conseil constitutionnel qui devait recevoir sa lettre de démission.

Il connut une amplification par les relais du parti socialiste français visité, il faut le croire, par les fantômes de la SFIO. Une fois le principe de la démission du président acquis, le ministre de la Défense nationale et ses principaux collaborateurs eurent à débattre de la meilleure issue à cette situation.

Elles recommandaient une suppléance de cette vacance par les autorités composant le Haut conseil de sécurité, élargi au président de la Cour suprême. Ce ne fut que dans la nuit du 8 janvier et à mon domicile que le général Touati fut reçu en sa qualité de conseiller, accompagné du ministre Ali Haroun et Aboubekr Belkaïd.

Là me fut renouvelée la proposition de faire appel à Mohamed Boudiaf. Mon adhésion fut alors cette fois instantanée et Ali Haroun se vit confier la tâche de le solliciter pour cela, dès le lendemain. Ayant donné son accord de principe à Ali Haroun pour une visite préalable en Algérie devant intervenir le 12 janvier pour se prononcer définitivement, Mohamed Boudiaf se ravisa le 11 janvier. Ce fut un grand soulagement pour les autorités militaires et gouvernementales.

Extrait des mémoires du Général Khaled Nezzar – Algeria-Watch

Le lendemain,. Au plan politique, ce fut un véritable cataclysme. Les circonstances dans lesquelles son assassinat fut perpétré ont failli plonger le pays dans le chaos. Histoire E-book Recension d'ouvrages rares et interdits.

Steiner Rudolf - Smit Jörgen Ouvrage: La méditation Année: Lane David - L'enlèvement des concubines Auteur: Lane David Eden Ouvrage: L'enlèvement des concubines KD Rebel Année: Earnest John - Une lettre ouverte Auteur: Earnest John Ouvrage: Une lettre ouverte Année: Bardamu Ferdinand - Pourquoi les européens doivent rejeter le christianisme Auteur: Bardamu Ferdinand Ouvrage: Pourquoi les européens doivent rejeter le christianisme Année Steiner Rudolf - Rudolf Steiner et nos morts Auteur: